BlueStacks est-il sûr ? Nous répondons à toutes vos questions en matière de sécurité

BlueStacks est-il bon ? Oui
Faut-il une machine de guerre pour faire tourner BlueStacks ? Non
BlueStacks a-t-il des malwares ? Absolument pas
Peut-on utiliser BlueStacks sur Mac et Windows en toute sécurité ? À 100%
Votre compte Google est-il en sécurité si vous utilisez BlueStacks ? Oui
BlueStacks fait-il du minage de cryptomonnaie ? Non

Depuis ses débuts, BlueStacks a toujours eu à cœur de proposer à ses utilisateurs un service fiable, sécurisé et qui constitue une solide alternative aux smartphones pour jouer aux jeux Android. BlueStacks est une plate-forme qui permet de jouer à des jeux mobiles sans avoir à investir dans un smartphone hors de prix et qui offre une expérience de jeu optimale. C’est une plate-forme qui tire parti des avantages technologiques du PC pour émuler même les jeux mobiles les plus gourmands sur grand écran tout en laissant aux joueurs la possibilité de continuer leur partie à la souris et au clavier. Voilà donc en quelques mots ce qu’est BlueStacks.

BlueStacks étant un émulateur que l’on peut télécharger et utiliser gratuitement, il est normal de se poser des questions sur sa qualité. Beaucoup se disent que cet émulateur est « trop beau pour être vrai » et on les comprend ! Internet regorge de sites douteux invitant les internautes à télécharger des logiciels prometteurs qui s’avèrent être bien moins sûrs ou intéressants qu’ils ne le paraissaient de prime abord.  Compte tenu de la gratuité de BlueStacks, il est donc tout à fait normal de se demander si notre émulateur peut lui être utilisé en toute sécurité.

« Est-ce que BlueStacks est sûr ? » « Est-ce que je peux être banni d’un jeu si j’y joue sur BlueStacks ? » « BlueStacks contient-il des malwares ? » « Si j’installe BlueStacks est-ce que j’aurai un mineur de cryptomonnaie sur mon PC ? » ne sont quelques-unes des questions que l’on entend quotidiennement au sujet de notre plate-forme et nous tenons donc à les adresser dans cet article afin de vous rassurer.

BlueStacks travaille sans relâche pour proposer le meilleur service possible à sa communauté. Nous espérons que notre page d’accueil se fait le témoin du sérieux de notre entreprise et que les explications qui y figurent sauront vous convaincre de télécharger la dernière version de notre émulateur. Par ailleurs, BlueStacks travaille en collaboration avec les développeurs de logiciels et de hardware. Nous n’avons donc aucun intérêt à promouvoir des pratiques douteuses ni à inciter les joueurs à la triche, bien au contraire.

Dans la suite de cet article, nous allons passer en revue les principales questions relatives à la sécurité de notre émulateur Android. Nous espérons ainsi pouvoir apaiser vos doutes.

Q1 : Est-ce que BlueStacks est bon ?

De nombreuses personnes s’interrogent quant à la qualité de notre logiciel. La réponse dépend en partie de ce que vous attendez d’un émulateur. Un logiciel qui parvient à faire tourner des jeux prévus pour une tout autre plateforme peut tout à fait être considéré comme « bon » du moment qu’il y parvient, mais chez BlueStacks nous considérons que faire tourner des jeux mobiles sur PC n’est que le minimum syndical. Un bon émulateur doit viser plus haut et proposer non seulement des performances solides en matière d’émulation de jeux, mais aussi mettre à disposition des joueurs des outils qui vont permettre d’améliorer leur expérience utilisateur en comblant notamment les défauts inhérents à la maniabilité du mobile.

C’est exactement ce que BlueStacks fait. Non seulement notre logiciel peut émuler la majorité des titres Android sur PC, mais il le fait en proposant aux joueurs une ribambelle de fonctionnalités qui améliorent de façon significative le confort de jeu. Que ce soit le centre de contrôle, la fonction macro, le gestionnaire d’instance ou encore le synchronisateur d’instances, notre émulateur inclut de nombreuses fonctionnalités très utiles et que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Nous savons que les performances graphiques sont aussi très importantes à vos yeux, c’est pourquoi nous tenons à vous dire que BlueStacks est meilleur dans ce domaine que n’importe quel autre émulateur. Si on le compare aux autres émulateurs les plus populaires, BlueStacks se classe en effet premier en matière de gestion de la RAM et du processeur, en nombre d’images par seconde, en temps de chargement et en termes de compatibilité avec les applis mobiles. On vous invite d’ailleurs à lire cet article si vous voulez en savoir plus à ce sujet. Nous avons aussi mené quelques tests :

Sur un PC avec un processeur i7 de 8e génération équipé d’une carte GTX 1060 6GO et de 32GO de RAM DDR3 (on peut difficilement faire mieux) voici les résultats obtenus sur AnTuTU Benchmark :

  • BlueStacks : #1 avec un score de 1 650 000 points
  • Nox : #2 avec un score de 121 410 points
  • KOplayer : #4 avec un score de 115 339 points
  • Memu : #5 avec un score de 114 561 points

Comme vous le voyez, les chiffres parlent d’eux même !

Q2 : zaut-il une machine de guerre pour faire tourner BlueStacks ?

Les jeux Android les plus gourmands ne tournent correctement que sur des téléphones hors de prix et certains jeux ne vous laisseront même pas mettre les graphismes au maximum si vous n’avez pas un des tout derniers modèles de smartphones entre vos mains. L’avantage de BlueStacks, c’est que vous n’avez pas besoin d’un PC dernier cri pour le faire tourner. Du moment que votre PC a été acheté au cours des dix dernières années, il y a de grandes chances qu’il parvienne à faire tourner notre émulateur.

Voici la configuration minimale demandée pour faire tourner BlueStacks 4 :

  • Système de navigation : Windows 7 ou version plus récente
  • Processeur : Intel ou AMD
  • Mémoire vive : Votre PC doit disposer d’au moins 2 GO de RAM (veuillez noter qu’avoir 2GO de libres sur le disque dur ne permet pas de remplacer la RAM)
  • Disque dur : 5 GO de libres
  • Vous devez avoir le statut d’administrateur sur le PC
  • Drivers graphiques mis à jour

Et voici la configuration recommandée :

  • Système de navigation : Windows 10
  • Processeur : Processeur Intel ou AMD multi-cœur avec un score PassMark supérieur à 1000 et la virtualisation (VT) activée dans le BIOS. Cliquez sur le lien pour connaître le score Passmark de votre processeur.
  • Carte graphique : Carte Intel/Nvidia/Ati ou processeur graphique intégré dont le score PassMark est supérieur à 750. Cliquez sur le lien pour connaître le score Passmark de votre processeur graphique.
  • Mémoire vive : 8GO ou plus
  • Disque dur : SSD (ou disque dur hybride ou Fusion Drive)
  • Internet : Connexion haut débit permettant d’accéder aux jeux, aux comptes et au contenu
  • Drivers graphiques mis à jour

Comme vous pouvez le constater, même un PC d’entrée de gamme est capable de faire tourner BlueStacks. Même si des PC peu puissants auront du mal à faire tourner les jeux les plus gourmands, ils devraient tout de même y parvenir en réglant les graphismes au minimum. On ne peut pas en dire autant des vieux téléphones qui ne vous laisseront même pas installer ces jeux-là.

Q3 : BlueStacks a-t-il des malwares ?

Nous prenons la sécurité très au sérieux chez BlueStacks, c’est pourquoi vous ne trouverez jamais de s malwares, de spywares ou de logiciels malveillants dans notre pack de téléchargement. Si cette question revient fréquemment, nous tenons à rappeler que nous avons toujours été transparents vis-à-vis de ce qui est installé sur votre ordinateur lorsque vous lancez l’installation de BlueStacks.

Du moment que vous téléchargez BlueStacks depuis une source officielle, par exemple notre site web, nous pouvons garantir que notre émulateur ne contiendra ni malwares ni programmes malveillants. Cela étant dit, nous NE POUVONS PAS garantir la sécurité de votre ordinateur si vous téléchargez BlueStacks depuis un autre site internet. Nous avons en effet constaté que les utilisateurs dont l’ordinateur a été attaqué par un logiciel malveillant avaient téléchargé BlueStacks depuis un autre site internet.

Pour votre sécurité, nous vous recommandons de visiter notre site lorsque vous téléchargez le client BlueStacks ou si vous souhaitez le mettre à jour. Vous pouvez aussi passer par l’un de nos serveurs officiels sur Discord pour vous tenir au courant des dernières mises à jour de notre émulateur.

Q4 : Peut-on utiliser BlueStacks sur Mac et Windows en toute sécurité ?

BlueStacks est développé pour les systèmes d’exploitation les plus populaires actuellement c’est-à-dire Mac et Windows. Les jeux émulés par BlueStacks sont donc parfaitement compatibles avec les ordinateurs tournant sur Windows et sur Mac. Cela étant dit, ces deux systèmes étant très différents, compte tenu du fait que davantage de personnes utilisent Windows, nous donnons la priorité à ce système lors de l’implémentation des mises à jour.

Cela ne veut pas dire que nous laissons nos utilisateurs Mac de côté. Nos mises à jour seront également toujours toutes disponibles sur ce système, mais cela prend juste un peu plus longtemps. Enfin, que vous utilisiez Windows ou Mac, sachez que BlueStacks peut être utilisé en toute sécurité sur n’importe quel ordinateur tournant sur l’un ou l’autre de ces systèmes.

Q5 :  Votre compte Google est-il en sécurité si vous utilisez BlueStacks ?

Oui, votre compte Google ne risque rien lorsque vous le connectez à BlueStacks. Google s’intègre d’ailleurs tellement bien à notre émulateur que vous pourrez lier un compte, naviguer sur le Play Store, télécharger de nouveaux jeux et les lancer exactement comme vous le feriez depuis votre téléphone. Vous êtes ici en terrain familier.

Quand vous lancez BlueStacks pour la première fois, un lien vous invite à lier un compte Google à l’émulateur afin d’accéder au Play Store et à ses fonctionnalités, exactement comme lorsque vous démarrez un téléphone Android pour la première fois. L’opération est donc parfaitement sécurisée. Si vous n’êtes toujours pas rassuré, rien ne vous empêche de créer un nouveau compte Google au lieu d’utiliser votre compte principal. Si vous avez l’intention d’utiliser le Gestionnaire d’instances, vous devrez de toute manière en passer par là car chaque partie lancée doit être associée à un compte Google différent.

Q6 : BlueStacks fait-il du minage de cryptomonnaie ?

La réponse est similaire à celle que nous avons offerte pour la question 3. BlueStacks ne contient aucun logiciel malveillant et cela comprend les mineurs de cryptomonnaie. Cependant, nous ne pouvons vous le garantir qu’à condition que vous téléchargiez le client depuis notre site et nous ne pouvons être tenus pour responsable des pratiques des autres sites internet proposant le téléchargement de notre logiciel. Cela étant dit, vous pouvez facilement vérifier que BlueStacks ne contient aucun mineur de cryptomonnaie en vérifiant la consommation de ressources dans le gestionnaire des tâches :

Sur ces images, cela fait 4 heures que BlueStacks tourne et comme vous pouvez le voir, il utilise toujours moins de 1% du processeur. De plus, le pourcentage d’utilisation du processeur est proche de 0. Aucun logiciel malveillant n’est donc en train d’opérer dans l’ombre de l’émulateur.

Nous espérons avoir pu apporter quelques réponses aux questions que vous vous posez en matière de sécurité. Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous.

Commentaires