Star Trek Fleet Command : Guide de combat ou comment être un fin stratège au sein de la Galaxie

Star Trek Fleet Command : Guide de...

Que vous ayez déjà un peu de bouteille à Star Trek Fleet Command ou si vous avez lu notre guide du débutant vous savez qu’une bonne partie du gameplay est basé sur la gestion de la station d’origine notamment à travers les diverses constructions de bâtiments et les améliorations via le laboratoire de recherche. Mais, comme dans tout space opera qui se respecte,ce qui fait frémir le plus les joueurs, ce sont les combats! Et des combats vous allez être amené à en faire lors de votre expérience de jeu. Voyons ensemble comment devenir un fin stratège là où la Galaxie vous mènera!

 

Les mécaniques du système de combat

Dans Star Trek Fleet Command, le système de combat est très facile à prendre en main. Aucune intervention n’est requise de la part du joueur si ce n’est : observer. Ainsi, selon la puissance du vaisseau en face et la vôtre, le combat durera tout au plus une dizaine de secondes. Votre seule tâche est de dénicher un vaisseau ennemi et de cliquer dessus, votre flotte l’attaquera automatiquement. Mais avant de lancer l’assaut, mieux vaut faire preuve de prudence et analyser ce qui vous attends. Si perdre un combat n’est pas trop pénalisant, cela vous oblige néanmoins à réparer votre vaisseau ce qui coûte du parsteel… et du temps !

 

 

Pour avoir des informations sur la flotte ennemie, cliquez sur l’onglet “scanner”.

 

 

Vous vous retrouverez alors sur l’écran suivant. Vous pouvez y visualiser le nombre de commandants ennemis et la puissance de la flotte. La nôtre est de 181 et celle de l’ennemi 143, le combat s’annonce donc plutôt en notre faveur…

Mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, jetons un coup d’œil sur les informations des vaisseaux en cliquant sur l’onglet “i”.

 

 

Si vous avez consulté notre guide à propos des vaisseaux dans Star Trek Fleet Command, vous savez donc que chaque vaisseau appartient à un type. Et que chaque type a ses forces et ses faiblesses. La bonne nouvelle ici, c’est qu’en plus d’être de puissance supérieure, notre vaisseau est efficace contre les intercepteurs. Et de quel type est le vaisseau ennemi ? C’est un intercepteur ! Bonne nouvelle, la victoire est certaine. Il est temps de lancer le combat.

 

Et voilà, ce fut bref… mais intense !

 

À l’issue de chaque combat, vous gagnerez du parsteel qui vous servira entre autres à réparer vos vaisseaux. Attention cependant à ne pas trop vous charger, chaque vaisseau a une limite de cargaison…

 

Obtenir des nouveaux officiers

Lors de votre début de partie, vous n’aurez pour simple officier que le cadet Sulu. Sans mettre en doute ses compétences, vous risquez non seulement de vous en lasser, mais aussi vite vous laisser submerger par l’ennemi. C’est pourquoi il est indispensable de se poser la question suivante : comment débloquer de nouveaux officiers ? Eh bien, c’est simple, il suffit d’en recruter. Pour ce faire, il faut réunir X fragments de tel ou tel héros pour l’invoquer. Vous avez le choix :

  • Recrutement standard : 100 % de chance d’obtenir 3 fragments ordinaires.
  • Recrutement prémium : 70 % de chance d’obtenir 5 fragments assez rares, 25 % de rares, et 5 % d’épiques.
  • Recrutement ultra : 50 % de chance d’obtenir 10 fragments rares, 50 % d’épiques.
  • Recrutement par faction (Fédération, Klingon ou Romulien) : 40 % de chance d’obtenir 5 fragments assez rares, 40 % de rares et 20 % d’épiques.

 

Forcement quand on met le prix, on peut avoir des choses pas mal…

 

Mettez toutes les chances de votre côté grâce à un officier expérimenté

Qu’est-ce qu’un vaisseau sans son ou ses officiers ? Et pour cause ! Chaque personnage dispose de deux compétences bonus selon son assignation sur un vaisseau. Et ces boosts peuvent facilement retourner l’issue d’un combat.

  • Les manœuvres

 

 

Jouez Star Trek Fleet Command sur BlueStacks 4

 

Les manœuvres du capitaine sont activées lorsqu’un officier est capitaine d’un vaisseau.

  • Les aptitudes

 

 

Les aptitudes sont activées lorsqu’un officier est affecté au pont d’un vaisseau.

Notez bien que les compétences de certains officiers peuvent se compléter, c’est donc à vous de trouver le meilleur compromis pour profiter des bonus. Aussi, plus un héros est rare (pour rappel il y a 4 niveaux de rareté des officiers : courant, assez rare, rare et épique), plus ses compétences seront intéressantes à exploiter. Aussi, chaque officier dispose de son propre niveau qu’il faut penser à augmenter à termes.  D’ailleurs lors de la composition de votre équipe, pensez à recruter des officiers de différents types : commandement, sciences, ou ingénierie et à les adapter par rapport aux vaisseaux de votre flotte. À ce sujet, nous vous invitons à lire le guide à propos des vaisseaux. 

 

La preuve par l’exemple… L’officier Livis est particulièrement efficace s’il est nommé capitaine d’un cuirassé.

 

S’il faut retenir une seule chose à propos des compétences, c’est que chaque officier a les siennes. Certaines sont particulièrement efficaces pour un type de vaisseau ou contre une faction. Il en existe même qui octroient des bonus en PvP… À vous de débloquer le maximum d’officiers.

 

Quel navire pour quel combat ?

 

La crème de la crème… Malheureusement, c’est pas pour tout de suite…

 

Comme nous l’avons vu précédemment, certains types de vaisseaux sont plus efficaces contre un type en particulier de vaisseau. Mais aussi, chaque vaisseau dispose d’un niveau de rareté du commun à l’épique et d’un nombre d’étoiles qui détermine sa puissance.  Aussi, il est assez difficile, du moins au début, de réunir les plans pour en construire des nouveaux. Sauf si vous êtes un serial farmer, il va vraiment falloir faire preuve de patience. Comme on dit, à la guerre, comme à la guerre. Alors voyons ensemble comment transformer son vaisseau de pacotille en un véritable destroyer.

 

Règle n°1 : pour gérer un vaisseau, celui-ci doit se trouver dans la base.

 

Une fois que vous avez rapatrié le vaisseau dans la base, vous pouvez choisir de lui affecter des officiers ou de l’améliorer moyennant du tritanium.

 

 

Il faut distinguer le niveau du vaisseau de son palier. Les niveaux se gagnent lors des batailles alors que les paliers dépendent des améliorations. À titre d’exemple, sur notre vaisseau actuel, il y a deux slots d’énergie (dégâts), un slot pour la vitesse de distorsion et la plage de distorsion (vitesse), et le bouclier. Une fois que vous avez amélioré chacun de ces slots, le vaisseau peut passer au palier supérieur.

 

Et voilà, une machine de guerre, une !

 

Et vous, quelles sont les astuces de Star Trek Fleet Command que vous aimeriez partager avec nous ? Faites-en part en commentaire et à bientôt dans un nouveau guide !

Télécharger BlueStacks 4

Commentaires